Val-d’Oise. Les élus du Vexin se mobilisent pour sauver le domaine de Villarceaux à Chaussy

Jeudi 14 juin, une soixantaine d’élus se sont rassemblés pour protester contre les menaces qui pèsent sur le devenir du lieu.

Plus de soixante élus ont répondu à l’appel de Jean-Pierre JAVELOT, président de l’association des maires et adjoints de la communauté de communes Vexin – Val de Seine. (©La Gazette du Val-d’Oise)

Faire front commun pour tenter d’enrayer le processus. Sous un ciel gris menaçant, une soixantaine d’élus se sont rassemblés jeudi 14 juin, à Chaussy (Val-d’Oise), pour protester contre les menaces qui pèsent sur le devenir du Domaine de Villarceaux, implanté sur le territoire du Parc Naturel Régional (PNR) du Vexin français.

Groupe de travail apolitique

Le lieu, géré par la Région Île-de France depuis 1989, pourrait, en effet, être rendu à son propriétaire, la Fondation suisse Charles-Léopold-Mayer pour le progrès de l’Homme. La raison ? Des coûts de fonctionnement trop élevés pour la Région, de l’ordre d’un million d’euro par an.

C’est un reportage diffusé sur France 3, puis un courrier de la vice-présidente de la Région chargée de la Culture, Agnès EVREN, qui a mis le feu aux poudres il y a quelques semaines.

Dans cette lettre, adressée aux 26 élus de la communauté de communes Vexin-Val de Seine (CCVVS), Agnès EVREN précise qu’un rapport provisoire de la Chambre régionale des comptes sur le domaine de Villarceaux mettait en exergue plusieurs points noirs, et « qu’à l’issue de la publication des conclusions du rapport définitif », la Région devra se mettre « en conformité avec leurs recommandations ».

Par la suite, un groupe de travail, composé notamment d’élus de Chaussy et qui se veut apolitique, s’est constitué pour tenter de trouver une solution d’ouverture pérenne pour le domaine.

« Nous avons eu l’occasion de rencontrer les propriétaires des lieux pour connaître leur position. Ils nous ont confirmé qu’ils ont été approchés par la Région, qui souhaite s’en dessaisir. De plus, ils nous ont dit clairement que si le lieu leur revenait, ils ne le conserveraient pas car la Fondation suisse n’a pas vocation à faire de la sauvegarde patrimoniale », déplore Olivier CAURETTE, adjoint au maire de Chaussy.

Pétition de plus de 5 400 signatures

Depuis, des actions ont été menées par les défenseurs du domaine. Une pétition, lancée par trois Calcédoniens, a déjà recueilli plus de… 5 400 signatures ! « Cela montre que la population est très attachée au lieu. Plus on aura de signatures, plus on aura de poids », insiste Olivier CAURETTE, l’un des initiateurs de la pétition.

Il y a deux semaines, lors de la tenue de l’événement Aux temps des jardins, à Villarceaux, les auteurs de la pétition ont recueilli plus de 2 300 signatures.

« Ce qu’il faut rappeler, c’est que le domaine a une portée départementale, régionale et bien plus encore. Retirer l’accessibilité d’un lieu pareil au public, c’est enlever une part patrimoniale, culturelle et touristique conséquente dans le Vexin », assure Olivier CAURETTE. Le combat ne fait que commencer…

By |2018-06-29T17:21:03+00:00juin 25th, 2018|La Presse en parle|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

X