Val-d’Oise. À Chaussy, le repreneur du domaine de Villarceaux se fait attendre

L’Appel à manifestation d’intérêt, initié par la Région Île-de-France dans le but de trouver un repreneur fiable pour le site de Chaussy (Val-d’Oise), n’a toujours pas débuté.

Philippe Lemoine, maire de Chaussy (Val-d’Oise), a fait le point sur la situation du domaine de Villarceaux, en sursis depuis plusieurs mois. (©La Gazette du Val-d’Oise)

2018 a été une année riche en émotions pour les Calcédoniens. Samedi 19 janvier, devant plus de cinquante personnes, Philippe Lemoine, maire de Chaussy (Val-d’Oise), a présenté ses vœux à la population.

Sans surprise, l’élu est revenu sur la situation du domaine de Villarceaux, menacé de fermeture depuis plusieurs mois. En effet, la Région Île-de-France, présidée par Valérie Pécresse (Lr), ne souhaite plus financer le lieu, qu’elle gère depuis 1989.

L’une des principales raisons de ce désistement tient aux coûts de fonctionnement élevés pour la Région, soit près de 2,2 millions d’euros par an.

Malgré tout, Valérie Pécresse a annoncé le lancement d’un Appel à manifestation d’intérêt (Ami), également nommé Opération de la dernière chance, dans le but de trouver un repreneur fiable pour le domaine.

Celui-ci n’a toujours pas débuté, alors qu’il était programmé pour fin octobre.

« Nous resterons vigilants pour que ce domaine soit préservé, développé et reste accessible au public », insiste Philippe Lemoine.

Quoi qu’il en soit, le domaine bénéficie d’un soutien sans faille des habitants et des nombreux visiteurs du site. Une pétition, lancée en juin dernier, a recueilli plus de 10 000 signatures !

Budget de Villarceaux maintenu en 2019

Malgré ces incertitudes, la Région a accepté de voter un budget pour le site en 2019. « Cela permet de continuer dans des conditions semblables à celles de la saison 2018, voire mieux selon ce qui nous a été présenté lors des vœux du domaine », assure le maire.

Malgré l’inquiétude autour du devenir du domaine de Villarceaux, la municipalité pense aussi à la vie de ses habitants. Ainsi, en 2019, plusieurs projets devraient être réalisés.

Entre mars et juin, l’ensemble de la commune devrait accéder à la fibre optique. « Une réunion publique sera organisée d’ici les prochaines semaines afin de vous informer des offres possibles », précise l’élu.

Le projet d’une nouvelle source d’approvisionnement en eau potable, « tant attendue », va se concrétiser. Les travaux de raccordement du Puits du Bois, situé à la Comté sur le château d’eau de Chaussy, doivent débuter durant l’été.

« Nous obtiendrons une meilleure qualité d’eau mais surtout une quantité suffisante pour éviter les restrictions régulières que nous sommes obligés de mettre en place, chaque été ou presque », se réjouit Philippe Lemoine.

Ces travaux pourraient entraîner le blocage de la circulation pendant deux mois, sur un tronçon de la Rd 171, situé le long du mur du château en direction de Villers-en-Arthies.

Des travaux d’enfouissement sont également prévus. Ceux concernant le réseau électrique, l’éclairage, le téléphone et la fibre sur le hameau de Haute-Souris seront effectués dans le courant du premier semestre, tandis que la société Enedis sera en charge d’enfouir les lignes haute tension présentes dans la commune.

La première phase devrait être réalisée d’ici à mars. « Ces travaux permettront, à terme, de supprimer plus de 1 800 m de câble aérien qui traverse notre campagne », conclut le maire.

Article de Maxime LAFFIAC
Source : Actu.fr / La Gazette du Val-d’Oise

Retourner aux actus