Une vitrine virtuelle pour les artisans d’art du Vexin

La céramiste Zazcat exerce dans son atelier de Santeuil

La céramiste Zazcat exerce dans son atelier de Santeuil. Ses créations figurent dans le site vitrine des artisans d’art créé par les Amis de Villarceaux. DR

 

En créant un salon d’artisanat en ligne, l’association des Amis de Villarceaux veut donner un coup de pouce aux artisans du territoire mis en difficulté par la crise sanitaire.

« Avec le confinement, beaucoup de réseaux se sont constitués autour des producteurs locaux, des maraîchers ou autres… Et les artisans dans tout ça ? » L’association des Amis de Villarceaux se mobilise pour tous ces professionnels qui continuent de travailler de leurs mains, dans leur atelier, sans véritable perspective de vente. Car si les commerces doivent bien rouvrir dans quelques, les artisans d’art n’ont, eux, quasiment jamais de boutique.

« Pour une majorité d’entre eux, la seule façon de vendre passe par les salons et autres événements », constate Patrick Monin président des Amis de Villarceaux. « Ils risquent de rater complètement leur saison. » Car les rassemblements festifs et autres salons de l’artisanat ne sont pas près d’être à nouveau autorisés.

L’association sait de quoi elle parle puisque, parmi les manifestations culturelles qu’elle organise au sein du domaine de Chaussy, chaque année, figure une grande journée des métiers d’art. Les Amis de Villarceaux ont donc eu l’idée de créer un salon d’artisanat virtuel sur leur propre site Internet afin de faire connaître les talents de la région. « Il y a une richesse en matière d’artisanat dans le Vexin et tout le monde n’est pas au courant », souligne Patrick Monin. « Parfois les gens ne savent même pas qu’il y a un artisan dans leur village. »

Une cinquantaine d’artisans à découvrir

L’association a dans un premier temps proposé cette mise en valeur aux professionnels qui devaient venir à Villarceaux cette année, si les événements n’avaient pas dû être annulés. Mais très vite, le cercle s’est élargi. Seulement quelques jours après le lancement, déjà une cinquantaine d’artisans du Val-d’Oise, des Yvelines et de l’Eure ont rejoint cette vitrine en ligne.

Isabelle Pioche fait partie de ceux-là. Depuis trois ans, elle a installé son atelier de céramique à Santeuil, exerçant sous le nom de Zazcat. « Depuis le début du confinement, j’ai continué à produire comme beaucoup, sans problème, puisque je travaille seule, raconte la Val-d’Oisienne. Mais le but du jeu c’est quand même de vendre… »

Les salons annulés, un « énorme manque à gagner »

D’ordinaire, la céramiste sort de son atelier au printemps pour proposer ses créations lors des salons. « Tout est annulé jusqu’à juin. Et nous n’avons aucune visibilité sur l’avenir. Je donne aussi des cours, et tout est à l’arrêt, alors que souvent c’est cette activité qui fait vivre les artisans. Il y a un énorme manque à gagner. » Loin de se décourager, Isabelle veut aussi mettre à profit cette période pour « chercher des plans B », des solutions pour exister. « Car le confinement, ça peut durer ou bien se reproduire on ne sait jamais. » Et le salon virtuel des Amis de Villarceaux fait partie de ces initiatives bienvenues. « Cela permet à certaines personnes de nous découvrir et de dire aux autres que nous sommes toujours là. On est vite oublié si l’on ne se montre pas. »

Vers une boutique en ligne ?

La vitrine offerte par le site permet aujourd’hui une simple mise en relation. En un clic, les visiteurs sont renvoyés vers les pages des artisans s’ils en ont une, ou un moyen de les contacter leur est proposé. Des commandes peuvent ensuite être passées, les produits étant récupérés sur place dans les ateliers ou envoyés par la poste. L’association n’exclut pas à terme, de créer un système plus élaboré, telle une boutique en ligne.

Article de Marie PERSIDAT
Source : Le Parisien